keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Avec leurs meilleurs vœux

le 04/01/2022
La LAM et la LAF ont tourné la page 2021 et retrouvent la scène ce mardi soir pour la première levée de l’année 2022. Mais cela se fait en ordre dispersé avec pas mal de rencontres reportées et d’effectifs touchés par le Covid.
lnv

LAM (15e journée)
Dans la lignée d’un «Boxing Day» malheureusement limité à trois rencontres le 29 décembre dernier, ce premier acte LAM de l’année 2022 va se faire lui-aussi en version allégée. La situation sanitaire et le Covid galopant ont en effet reporté deux rencontres, et non des moindres, puisqu’elles concernaient le leader tourangeau et l’Arago Sète, actuel troisième du classement ! Cinq matches sont néanmoins toujours programmés. Au premier rang desquels, celui des Centurions narbonnais, qui ont à nouveau l’occasion de prendre virtuellement les rênes de la division, avec la réception de Nice, qui veut lui rester du bon côté de la barrière à Play-Offs. Si Narbonne vise un cinquième succès de rang et la gouvernance, Chaumont veut se rapprocher de la tête, mais le déplacement à Paris ne s’annonce pas simple, d’autant que le Paris Volley chasse  lui-aussi les Play-Offs et a faim de jeu, n’ayant plus joué en championnat depuis le 11 décembre dernier ! C’est aussi la même configuration pour Montpellier, qui retrouve les planches à Poitiers plus de trois semaines après son revers à Toulouse. Des Poitevins qui sont en pleine lutte pour le maintien et bien décidés à vivre un hiver 2022 autrement plus prolifique que le triste automne 2021. Cambrai aussi aimerait que ses vœux soient exaucés. Après un début de saison intéressant, le club nordiste a perdu le fil, au gré des blessures et il livre demain face à Cannes, un champion de France dernier et un peu perdu, un match capital dans l’optique de la survie en LAM. Enfin, le voisin tourquennois reçoit Toulouse pour s’ancrer dans le Top 8 et repousser un adversaire direct potentiel.

LAF (14e journée)
La LAF reprend la route après trois grosses semaines de pause, mais les armées ne sont pas toutes en marche. Avec quatre affiches seulement annoncées, le Covid a là aussi frappé pas mal d’effectifs, obligeant à tordre un peu le calendrier. Néanmoins, le leader, Le Cannet, qui a repris la tête à la faveur de l’ultime journée de la phase aller et de l’année civile 2021, sera bien sur le pont et il n’a guère envie de céder le trône à nouveau. Mais les Cannetanes devront se méfier du promu, Evreux, qui reste sur une performance de choix face à Mulhouse. L’ASPTT, tombée dans l’Eure le 11 décembre dernier et débité de la place de leader sur ce coup-là, reçoit pour sa part Marcq-en-Barœul et son attaquante redoutable, deuxième marqueuse du championnat, Christelle Tchoudjang Nana. Si Nantes et Cannes n’officient pas ce mardi soir, Saint-Raphaël a l’occasion de se poser, seul, sur la troisième marche du classement. Mais pour cela, il faudra vaincre Pays d’Aix Venelles, qui n’a plus gagné loin de ses bases depuis près de deux mois. Enfin, après un début de saison délicat, les Angels de Béziers voudront confirmer leur redressement. Les Héraultaises restent en effet sur cinq succès lors de leurs six derniers matches LAF, avant d’accueillir les Lorraines de Vandoeuvre Nancy.       

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies