keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

L’ASPTT veut réagir, Saint-Nazaire prend les rênes

le 03/05/2022
Dominé en trois manches lors du match 1 de la finale LAF, Mulhouse veut faire souffler le vent de la révolte sur Le Cannet, invaincu à la maison cette année. En LBM, Saint-Nazaire a maîtrisé Saint-Quentin et pris les commandes de la finale.
lnv

LAF (Play-Offs, Finale, match 2)
Dimanche dernier, en ouverture de la finale, Le Cannet a confirmé sa mainmise sur la saison, en domptant en trois sets son plus dangereux rival, Mulhouse, tout au long de l’année (3-0). Mais dans une finale au meilleur des cinq manches, l’histoire peut avoir plusieurs rebonds et l’ASPTT Mulhouse, sans doute un peu trop sage dans son jeu sur ce match 1, ne va pas manquer de rectifier le tir et fourbissait dès la défaite de nouvelles armes. Ne serait-ce que pour défendre mieux encore Heidy Casanova, jamais contrée sur cette première rencontre, surveiller de plus près encore la redoutable Michaela Mljejnkova et tenter de diminuer le rendement de l’ancienne centrale mulhousienne, Tessa Polder, dont la justesse de jeu, est sacrément redoutable. Mais le défi est immense car Le Cannet, victorieux et devant désormais dans cette finale, a renforcé sa position et se retrouve conforté dans ses certitudes et son jeu. Et celle de ne pas avoir connu une seule fois la défaite à domicile, au gymnase Maillan, n’est pas la moindre des garanties, avant ce match 2 sur la Côte d’Azur, lequel est incontestablement un rendez-vous pivot dans cette finale entre les deux plus belles équipes de l’année en LAF.     

LBM (Play-Offs, Finale, match 1)
A domicile, dans une salle remontée et consciente de l’enjeu, Saint-Nazaire n’a pas manqué l’entame de sa finale. Malgré le tintement, au loin, de deux souvenirs passés, encore en triste écho, le SNVBA a parfaitement lancé le dernier acte qui propulsera les Maritimes ou les Picards de Saint-Quentin en LAM la saison prochaine. Vainqueur du SQV (3-1), Saint-Nazaire a protégé son avantage du terrain, lequel peut être crucial sur une finale en cinq manches, format de cette édition 2021-2022. Devant une équipe axonaise, lancée pleine balle dans ces Play-Offs et propulsée par neuf victoires de suite, les Nazairiens ont imposé leur discipline, leur gros collectif et leur jeu ultra complet. Une réception solide (58% de réussite), un block-défense costaud, avec 11 contres à l’arrivée et un travail de harcèlement défensif constant sur l’arme picarde n°1, Daniel Martins, tenu à 13 points et à un pourcentage très moyen pour le pointu brésilien (39% en attaque) ! Malgré une réelle qualité de service et beaucoup de vaillance dans les deux premiers sets notamment, Saint-Quentin a fini par céder. Le SNVBA, lui, a décoché ses flèches de toutes ses cordes, mis sur orbite notamment par le service monumental de son central cap-verdien, l’un des meilleurs de la division cette saison, Helder Spencer (6 aces), lequel se fendait au final de 15 points. Avec quatre joueurs à plus de dix points, dont le joker ukrainien arrivé il y a peu, le réceptionneur-attaquant Illia Kovalov (21 pts à 62% en attaque dont 4 contres) omniprésent, Saint-Nazaire a dominé ce match 1. Mais le SNVBA doit maintenant confirmé son ascendant, avec le match 2, mercredi, toujours à domicile. Un rendez-vous charnière car le SQV peut encore renverser le sens de la série.         

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies