keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Espoirs sur champs d’Europe

le 23/11/2022
Après deux journées de Ligue des Champions, Montpellier bagarre mais n’a pas encore gagné, tandis que Tours présente un bilan équilibré. En CEV Cup, Narbonne a sorti Sète du tableau et défiera Belchatow en huitièmes de finale. Pour les femmes, et notamment Le Cannet et Mulhouse en Ligue des Champions, la campagne européenne ne débutera qu’en décembre.
lnv

Ce n’est ni un carnage ni des ravages. En ce début d’épopée européenne, les clubs français, déjà lancés sur le front continental, ne brillent pas franchement de mille éclats, mais ils ne sont pas non plus dépassés par l’évènement, loin de là. En Ligue des Champions, la compétition des seigneurs, les deux représentants français, Montpellier, champion de France en titre, et Tours, triple finaliste la saison dernière (LAM, Coupe de France, Cev Cup), sont à la bagarre, même si le TVB a un coup d’avance sur le MHSC après les deux premières journées de la compétition. 

Tous deux versés dans une poule où figure, a priori, une tête de gondole difficilement délogeable, Montpelliérains et Tourangeaux ambitionnent la deuxième place de leur groupe respectif, synonyme cette année de qualification en Play-Offs. Pour le MHSC, il y a pour l’heure un peu de retard et surtout pas mal de regret autour d’une entrée en matière qui faillit être parfaite, en Allemagne.

En voyage chez le vice-champion d’Allemagne, Friedrichshafen, Montpellier fut en effet tout près de rentrer les poches pleines. Malheureusement, malgré deux sets d’avance, le champion de France n’est pas parvenu à conclure et a dû se contenter d’un point, après s’être fait renverser au tie-break (3-2). Lors de son deuxième match, à domicile face au favori de la Poule A Jastrzebski Wiegel et son trio d’internationaux français (Benjamin Tonuitti, Stephen Boyer et Trévor Clevenot), les Héraultais furent en revanche logiquement dominés (1-3). Dans une semaine, Montpellier jouera donc déjà très gros en Serbie, à Novi Sad, l’autre équipe sans victoire de la poule A. 

Pour sa part, Tours a, lui, réussi l’entame parfaite en s’imposant nettement en Belgique, face à Roeselare (0-3), avant de baisser pavillon en J2, face à l’ogre et champion d’Italie en titre, Civitanova, gardé et protégé au centre par l’ex du TVB, Barthélémy Chinenyeze, très à l’aise à Grenon (1-3). Mais avant d’aller défier Lisbonne mardi prochain au Portugal, le TVB est dans le ton, partage la deuxième place avec les Belges et est donc pleinement dans la course à la qualification.

En CEV Cup, Narbonne fait son petit bout de chemin. Dans un duel franco-français tiré au sort dès les seizièmes de finale, le tenant de la Challenge Cup n’a pas fait de sentiments face à l’Arago Sète, qu’il a vaincu deux fois (1-3 au Barrou et 3-0 à l’Aréna). Au prochain tour, les Centurions se coltineront les Polonais de Belchatow, que le TVB avait sortis de la compétition l’an dernier. Le match aller aura lieu dans l’Aude mardi prochain.   

Pour les femmes, les choses sérieuses n’ont pas encore débuté, puisque la phase de poules de la Ligue des Champions, où s’aligneront Voléro Le Cannet dans le groupe B et Mulhouse dans le groupe A, donnera le premier coup de canon le 6 décembre prochain. Le VMA se rendra chez les Polonaises de Rzeszow, tandis que le champion en titre cannettan recevra les Roumaines d’Alba Blaj le lendemain.

En CEV Cup, le TFOC attendra le 14 décembre pour effectuer ses historiques premiers pas en Coupe d’Europe. Ce sera en République Tchèque, à Olomouc, en seizièmes de finale aller. L’autre représentant français en C2, Pays d’Aix Venelles, se rendra également en Tchéquie, où il croisera la route de Liberec.

Enfin, en Challenge Cup, les Neptunes de Nantes sont, elles-aussi, appelées sur le plot des seizièmes de finale pour la mi-décembre. A ce jour, elles demeurent d’ailleurs toujours en attente de leur adversaire, lequel sera le vainqueur du duel entre les Suissesses de Pfeffingen et les Grecques du  Panathinaikos Athènes. Le RC Cannes, en revanche, a manqué la marche lors du tournoi préliminaire (Wevza Cup) et ne sera malheureusement pas de la campagne européenne cette année.

lnv

A lire aussi

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies