keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Le champion à terre, les Boys lancés

le 03/10/2022
Le tenant du titre, Montpellier, a cédé d’entrée de saison à domicile face au promu Saint-Nazaire. Tours a lutté mais a vaincu à Nice, tandis que Nantes Rezé s’installe en haut de classement après son net succès sur Paris.
lnv

LAM (1ère journée)
C’était la journée une, l’aube de la saison et le premier coup de canon, déjà, a retenti. Dès vendredi, dans l’Hérault, la LAM a fait résonner la première détonation, avec le succès plein d’agressivité et de maîtrise du promu nazairien sur les terres du champion, Montpellier (1-3) ! Une victoire sans contestation, qui pose les bases d’une saison qui promet chahut, révolte et irrévérence dans tous les coins de France. Le SNVBA sait qu’il est taillé pour la Ligue AM, mais faire tomber ainsi le tenant du titre d’entrée d’exercice est une marque forte. Porté par son central cap-verdien, Helder Spencer (16 pts dont 5 contres), déjà n°1 LBM à son poste l’an passé, propulsé par son nouveau pointu américain, Kyle Ensing (21 pts dont 2 aces), la troupe de Rubinho a mis le MHSC dans le dur en réception (47%) et à l’attaque (45%) pour s’offrir un premier succès retentissant !

Il faut croire que ce Day 1, c’était un peu le mur de l’Atlantique. Dans sa nouvelle enceinte de la Trocardière, Nantes Rezé a passé Paris au tamis (3-0) pour grimper en tête du classement. Un block comme il faut (13 contres), une variété offensive intéressante (59% en attaque) : les Boys d’Hubert Henno se posent là-haut. En compagnie de Chaumont, vainqueur en à peine 1 h 30 du Plessis-Robinson (3-0), avec 16 points de Patrik Indra et 4 aces pour Jan Galabov. Cambrai et Narbonne aussi ont fait la pleine récolte. Les Cambrésiens ont mis Toulouse au pas (3-1), au terme d’une partie sacrément disputée. Yago Dutra (19 pts et 65% de réception réussie) a été le grand homme du match, parfaitement soutenu en attaque par le nouveau pointu letton du CV, Hermans Egleskalns (22 pts). Les Centurions, eux, se sont imposés en Poitou face au SPVB (1-3), dans un match où ils furent habiles au contre (14 blocks) et surtout moins dispendieux que leurs hôtes (19 fautes directes contre 34 à Poitiers).

Enfin, Tours et Tourcoing sont allés chercher au tie-break un premier succès à l’extérieur. En voyage à Nice, le TVB se savait encore court collectivement et craignait éminemment ce déplacement. Il avait raison. Tours a dû lutter 2 h 52, revenir de deux sets à un et clore le tie-break à 17-19 pour finalement ramener 2 points (2-3) ! Pour son premier «vrai» match avec le TVB, le Brésilien, Dramé, blessé au tendon d’Achille toute la saison dernière, a sorti le carton de la soirée (28 pts à 56% en attaque dont 4 contres). Avec lui, Nicolas Maréchal a fait peser l’expérience et Pierre Derouillon, entré sur les deux derniers sets, fut extrêmement précieux. Le TLM, lui, fit le même chemin. Menés deux manches à une, les Tourquennois ont renversé la situation dans les pas de leur pointu géant, Renan Buiatti (22 pts), qui livra un joli duel à Kyle Russell (25 pts).   

 

LBM (1ère journée)
Ce ne fut pas vraiment la première journée des empoignades. Pas de tie-break, pas de grandes luttes, mais plutôt des succès contrôlés en LBM. Ce fut ainsi le cas pour le finaliste, Saint-Quentin, vainqueur en trois manches à Avignon (0-3), sous les souliers d’un duo «d’anciens de la maison», Daniel Martins (16 pts) et Jérôme Clere (12 pts dont 2 contres). Dans un match d’ex clochers LAM, Nancy a dominé sans crainte Ajaccio sur le même score (3-0). Idem pour les Girondins de Saint-Jean-d’Illac, demi-finalistes l’an passé, et faciles vainqueur à Rennes (0-3), avec notamment 18 points à 61% en attaque de Lucas Lilembo.

La quatrième équipe à ne pas avoir concédé le moindre set sur cette journée inaugurale est Lyon. Le promu rhodanien a parfaitement fêté ses retrouvailles avec le volley pro, en prenant la mesure de Martigues (3-0). Sans même avoir eu besoin de «cartonner» en attaque, avec un meilleur marqueur à 11 points (Jovo Bijelovic), mais en profitant surtout des 32 fautes directes en trois sets des Martégaux.

Mal en point en LAM l’an dernier, l’AS Cannes a bien commencé sa saison en LBM, avec une victoire probante à Fréjus (1-3). Ronald Jimenez, le pointu colombien des Dragons, a craché le feu (27 pts) et le service cannois a fait très mal, avec la bagatelle de 11 aces au final. Enfin, Mende a évité le piège en terre héraultaise et s’est imposé chez France Avenir 2024 (1-3), grâce notamment au match ébouriffant de son central brésilien, Lucas Salles (16 pts à 100% en attaque dont 8 contres) !   A

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies