keyboard_arrow_up
ligue nationale
de volley

Le tube du «Boys band», le festival de Cannes

le 05/12/2022
Les «Boys» de Nantes Rezé ont confirmé avec éclat leur excellent début de saison en disposant nettement du leader, Chaumont, supplanté par Tours désormais. En LAF et LBM, les équipes cannoises ont réussi un joli coup, respectivement à Mulhouse et face à Mende.
lnv

LAM (11e journée)
Ce n’est plus seulement un poil-à-gratter, cette fois la menace est sérieuse. Dans une salle de La Trocardière pétaradante, avec plus de 2000 personnes, les «Boys» d’Hubert Henno ont proprement ventilé le leader Chaumont (3-0), rentré tout décoiffé de Loire-Atlantique. En totale maîtrise du match, Nantes Rezé fut taquiné une seule fois véritablement en fin de troisième set, mais Tomas Lopez (11 pts) sortait l’ace comme un imprenable de la manche, tandis que «Chizo» s’était, auparavant occupé des affaires offensives (20 pts à 62%).

Le NRMV est donc pleinement dans la course, menée désormais par le TVB, vainqueur sans ciller du Plessis-Robinson (3-0). Dans un match émaillé de pas mal de fautes directes de part et d’autres (49 au total), le central néerlandais, Michael Parkinson (10 pts dont 3 contres), a fait les choses dans le bon sens.

Derrière le trio de tête, Saint-Nazaire, en revanche, a laissé tomber deux points en s’inclinant pour la deuxième fois consécutivement à domicile devant Paris (2-3), après une bataille titanesque de plus de 2 h 30, ponctuée de 30 contres au total ! Mais le SNVBA s’en sort presque bien puisqu’il ne fut pas loin de s’incliner en trois manches samedi soir. Pour le Paris Volley, il s’agit du succès le plus significatif de la saison assurément, avec le match le plus flamboyant d’Ibrahim Lawani cette saison (30 pts à 58% en attaque, dont 6 contres) !

Vainqueur à Cambrai (1-3), dans les souliers de leur canonnier vénézuélien, Willner Rivas (25 pts dont 4 aces et 3 contres), Narbonne en profite pour recoller et infliger au passage une huitième défaite de suite aux Cambrésiens, seuls derniers de la classe. Montpellier en revanche, n’a pas connu une grande semaine. Battu à Novis Sad en Ligue des Champions, le champion a cédé dans le derby héraultais, à Sète (2-3). Avec 13 aces dont 4 pour Kyle Russell (25 pts), le service sétois a plombé la réception montpelliéraine.

Autre équipe qui lâche du lest, Tourcoing s’incline pour la deuxième fois de rang, cette fois à Toulouse (3-1). Un TLM qui a beaucoup gaspillé avec 41 fautes dont 23 au service ! Enfin, Nice a dompté Poitiers au bout de cinq manches (3-2), malgré le match record cette saison du pointu brésilien du SPVB, Gabriel Candido (39 pts à 61% en attaque). Côté niçois, Célestin Cardin fut encore brillant avec 29 pts dont 3 aces.

LAF (10e journée)
C’était le match vitrine de la soirée, la focale sur la grande histoire. Et c’est le RC Cannes qui l’a emporté à Mulhouse (1-3). Un succès marquant puisque les Cannoises restaient sur onze matches de suite sans victoire face aux Mulhousiennes. Un revers qui interroge aussi côté VMA, si souvent implacable à la maison, et qui vient de tomber deux fois de rang à domicile ! Bien mis en musique par Jenna Gray, bien tenu au fond par Juliette Gelin, le RC Cannes s’est ensuite laissé porter par l’Américaine et…ex-Mulhousienne, Carli Snyder (26 pts), laissant le VMA a ses doutes à quelques jours de son entrée en Ligue des Champions.

Car devant, on ne lambine pas. Nantes a fait les choses en leader à Saint-Raphaël (1-3), avec un match à 9 aces et 10 contres et une Maritt Jasper dans toutes les colonnes (12 pts dont 2 aces et 3 contres). Le champion sortant, Le Cannet, a repris sa marche en avant après deux revers consécutifs, en mettant au pas Terville-Florange (3-0) grâce à a furia de Vita Akimova (26 pts dont 2 aces et 3 contres).

Et puis il y a Paris. Des Mariannes en capitale cette saison, qui ont maîtrisé Chamalières (3-1) pour se poser gentiment au deuxième rang du classement. Une mise en jeu ébouriffante (13 aces), une réception solide, une panoplie offensive variée avec cinq marqueuses à 12 pts et plus : Paris, clairement, revit cette saison.

Voilà donc un nouvel outsider sérieux dans la course aux meilleures places. C’est ce que doit se dire le Pays d’Aix Venelles, expéditif chez France Avenir 2024 et vainqueur en 1 h 08 (0-3). Idem pour Béziers, juste en ligne de flottaison des Play-Offs, après sa victoire à l’arraché sur Levallois (3-2). Un match spectaculaire saupoudré de 18 contres côté Angels et 11 aces pour le LSC, tandis qu’Amélie Rotar (29 pts) et Haylie Bennett (26 pts) se sont livrées une furieuse bataille en attaque. Enfin, Vandoeuvre Nancy opère un joli redressement avec une troisième victoire de rang, à Marcq-en-Barœul (1-3), dans le sillage d’Annakya Legros (20 pts à 70% en attaque, dont 5 aces).

LBM (10e journée)
Mende lâche un instant la rampe. Opposés à Cannes dans un duel de co-leaders, les Mendois ont cédé (3-0) sous le poids du bloc Cannois (15 contres dont 5 pour Livan Osoria). En revanche, Saint-Quentin reste en haut après son succès aisé chez France Avenir 2024 (0-3), avec 20 points de Daniel Martins. Saint-Jean-d’Illac et Maxime Hervoir (17 pts dont 4 contres) galopent toujours, avec une septième victoire consécutive. Cette fois, c’est Avignon qui est passé au tamis girondin (3-0). En revanche, pour Nancy, la dégringolade se poursuit à domicile avec une quatrième défaite en six rencontres à la maison, devant Rennes (1-3) ! Toujours privé de deux joueurs fondamentaux, Matej Patak et Abiud Chirchir (blessés), le Grand Nancy a plié sous la présence bretonne au contre (15 blocks au total). Ajaccio, en revanche, enchaîne un troisième succès de suite face à Martigues (3-0). Thomas Gill (8 pts dont 4 contres) a apporté son écot. Enfin, Fréjus écarte Lyon (3-0) et se donne de l’air.   

lnv
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de partage via les boutons de réseaux sociaux.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies